Les Routes caravanières et Cités du Savoir :  de Marrakech/Aghmat à  Sildjimassa, Taoudeni, Tichitt, Gao, Tombouctou, Kong, Kano...

Marrakech, sa médina, ses jardins et sa palmeraie – son histoire -  n’ont de sens que reliés à la dynamique de carrefour caravanier axial nord/sud qui fut une de ses vocations séculaires. C'est un chapelet de cités commerciales, de fortins et d'oasis, de zaouias spirituelles et de campements qui s’égrenaient le long de points d'eau sur un tracé qui parcourait l'Afrique de l'Ouest du Sud au Nord mais également d'Est en Ouest vers la Mecque et les orients.   

Le patrimoine caravanier et les routes du Sahel !
 

L’Institut des Andalousies du Maroc va inscrire son action vers le grand Sud dans cet axe qui mettra l'accent sur un volet que l'engouement pour les Kasbah a laissé dans l'ombre : le patrimoine caravanier et l'ouverture du Sud du Maroc vers le Grand Sahel. 


 

 

 

Un grand chantier de recherches-action mettant à contribution une variété de chercheurs aussi bien amateurs qu'universitaire sera engagé pour remettre à jour les parcours, les haltes, les traditions caravanières et le patrimoine immatériel des contes et des légendes, l’histoire, les mythes, les rites qui ont unit l’Afrique de l’Ouest et le Maroc dans ces mobilités qui par le commerce et les échanges transsahariens ont tissé en les mêlant l’histoire, la géographie et la spiritualité des peuples de ces région.


Cette 'activité s'accompagnera de la création d'un circuit culturel éco-touristique original « De Marrakech à Tombouctou, routes caravanières et cités du savoir ». Un premier ancrage de cette initiative sera mis en place à Taguenzalte, près de Ouarzazate, qui fut une oasis caravanière fortifiée.  L'Institut des Andalousies du Maroc est associé à son projet de réhabilitation autour du patrimoine bâti et du patrimoine caravanier. 

Outre la conception du circuit éco-touristique et culturel, l’Institut va engager plusieurs actions qui vont nourrir son contenu et lui donner de la pertinence :

  • création d’un éco-musée du dromadaire intégré à la Ferme Andalouse près d’Aghmat
     
  • Création d’un pôle de formation des Arts et Métiers pour la réhabilitation du patrimoine bâti et culturel des Kasbah à Taguenzalt et Fint près de Ouarzazate
     
  • Création d’un institut des Arts Calligraphiques et manuscrits.
     
  • Création du réseau Ahmed Baba : Maroc- Sahel - Patrimoine, Histoire et Avenir.