1er Colloque international
"Marrakech, une capitale
d'Al Andalus"

Janvier 2018, Marrakech

Invité d'honneur : représentation de la ville de Séville.

Durant plusieurs décennies, sous les règnes des almoravides qui la fondèrent et des almohades qui la consolidèrent et l’embellirent, Marrakech fut une capitale d’Al Andalus. Aucune ville au Maghreb et au Sud de la Méditerranée n’a connu ce privilège que Marrakech a partagé avec Cordoue et Séville en Espagne.

 

Ce rôle singulier dans l’histoire de la Méditerranée, mais aussi de l’Afrique et de l’Europe, encore attesté par les témoins de pierre de la Giralda de Séville et de la Koutoubia de Marrakech reste cependant trop méconnu.

 

Si l’architecture et l’art des jardins font l’objet d’un certain intérêt grâce à la motivation de chercheurs et d’historiens, il reste que la ville conserve encore, gravés dans les mémoires, les lieux, les textes, les hommes et les femmes des pans entiers d’héritages laissés en friche et trop souvent folklorisés ou ignorés : les patrimoines urbanistiques, les sites archéologiques, les sources spirituelles soufis, mais aussi sépharades et chrétiennes.

 

Tandis que la ville rouge, portée par l’élan de la COP22, se tourne vers l’avenir, et qu’à la faveur de son attractivité touristique elle continue par son expansion foncière à malmener les hauts lieux de son histoire, n’est-il pas urgent de porter son regard vers ce moment privilégié et fondateur qui fit rayonner la ville à l’égal de Séville où Cordoue ?

2ème colloque international
Fès,  Cordoue, Toulouse, trois villes lumières au carrefour des spiritualités d'Orient et d'Occident

Novembre 2018 - Fez 

Les villes de Fès, Cordoue et Toulouse partagent- elles un esprit commun ? Ce sera tout le sens de ce colloque que de le mettre à jour ! Des Comtes de Toulouse protecteurs des troubadours et des cathares au Calife Abdelrahmane III, des grands mystiques et kabbalistes de Fez aux alchimistes de la ville rose...

 

La richesse patrimoniale de ces trois villes philosophiques est considérable : à Toulouse se trouve le tombeau de St Thomas d'Aquin et à Cordoue celui d'Averroès tandis que Fez abrite, toujours vivante, la plus ancienne université d'Occident.   

 

De nombreux défis sont partagés par ces collectivités locales : concilier urbanisme en croissance  et préservation du patrimoine, accueil des migrants  et  solidarité, laicité et esprit d'ouverture à la diversité religieuse et spirituelle, l'importance de l'histoire locale et sa transmission, la question identitaire et le vivre ensemble, la multiculturalité urbaine, le tourisme responsable,  l'écologie et changement climatique...

Comment ces trois villes abordent-elles ces grands défis ? L'héritage historique et culturel qui à la fois les relie et les distingue les rapprochent-elles ?

L'héritage de sagesse, de spiritualité, d'art et de poésie qui les caractérise leur donne-t-elle des atouts ?


Et des raisons de construire des ponts et des confluences ? 

3ème colloque international 
"Aux sources afro-sahariennes 
d'Al Andalus, l'épopée almoravides.

Mars 2018 -Tamegroute
Invités d'honneur : représentants de Kano, Tombouctou et Chinguetti
 

Al Andalus offre parmi les évènements inédits de son histoire le cas exceptionnel d'une terre d'Europe qui fut régit - certes momentanément - par une dynastie africaine en provenance du sahara et du sahel : les almoravides.

 

 Des rives des fleuves Sénégal et du Niger, aux cités-états du Sahel les tribus noires sanhajas se mobilisent sous la houlettes de prédicateurs berbères et constituent en quelques décennies un des plus grands empires du Moyen-âge.

 

Cet enracinement sahélien d'une composante de l'histoire d'Al Andalus  trop méconnu et ignoré, mérite d'être reconnu et remis à jour. D'autant qu'il a perduré dans l'histoire à travers les échanges intenses qui ont lié le Maroc avec Tombouctou, l'empire de Gao, le Tekrour, l'émirat de Kano et les grandes cités du commerce caravanier du sahara et du sahel.

 

Ce colloque, situé au Sud du Maroc dans un des carrefours caravaniers des routes du Sel et de Tombouctou, permettra de porter au grand public les acquis des chercheurs africains, maghrébins et internationaux sur la question, de faire connaître la richesse du patrimoine d'Al Andalus à Tombouctou et au Sahel. comme les autres colloques celui-ci sera accompagné d'exposition, de concerts et d'exhibitions.